Dépistage du cancer du col de l’utérus

SELON LES NOUVELLES LIGNES DIRECTRICES QUÉBÉCOISES, CERTAINS SOUS-GROUPES DE FEMMES SONT SURDÉPISTÉS ET D'AUTRES SOUS-DÉPISTÉS

Au Québec, depuis plus de 40 ans, le dépistage du cancer du col utérin a permis de diminuer de façon importante l’incidence et la mortalité par ce cancer. En 2011, une meilleure compréhension de la maladie et une technologie plus avancée ont amené la publication de nouvelles lignes directrices. Malgré le fait que le dépistage du cancer du col utérin et des lésions précurseures est bien établi, chaque année au Québec il y a près de 300 nouveaux cas de cancer et une soixantaine de décès. L’absence de dépistage à intervalle régulier expliquerait une majorité des nouveaux cas de cancer. Force est de constater que certains sous groupe de femmes sont surdépistés et d’autres sous-dépistés. Au Québec, la publication de lignes directrices est un bon point de départ pour optimiser le dépistage du cancer du col utérin.

Recherche

Recherche

Recherche avancée

Calendrier

RSS

Les activités touchant « Promotion-prévention »

Aucune activité à venir.

Bottin des ressources de la direction de santé publique

Milieu municipal

MonProfilSexe.com

Projet Habitat

Bulletin Sentinelle - Abonnement

Périscope - Abonnement